Apaiser la sciatique avec l’homéopathie

Apaiser la sciatique avec l’homéopathie

La névralgie sciatique se caractérise par des douleurs récurrentes qui résultent de l’inflammation des racines du nerf sciatique. C’est une pathologie assez courante qui affecte 5 à 10 % des personnes qui souffrent de lombalgie.

En principe, les douleurs ne concernent qu’un côté de la région lombaire et ne s’aggravent qu’au contact de sources froides ou lorsque le patient tousse. A l’inverse, elles s’atténuent au contact de la chaleur ou dans une position allongée/debout. Il se peut que la personne atteinte ressente des fourmillements au niveau des jambes où qu’une partie devienne insensible.

En tout cas, les facteurs à l’origine de la sciatique sont divers. Il en est de même pour les solutions naturelles pour soulager ces maux. Nous avons notamment les remèdes homéopathiques qui sont vraiment efficaces.

L’homéopathie, efficace contre la sciatique

L’homéopathie fait partie des médecines alternatives qui sont en mesure de soulager les douleurs engendrées par la sciatique. En fait, l’homéopathie permet de guérir les sciatiques par la prise de 3 granules par jour, sauf pour les mentions contraires. Dans l’idéal, il serait mieux de consulter un médecin homéopathe qui indiquera le traitement le plus adapté à votre personnalité et à vos douleurs.

Comme il existe de nombreux traitements homéopathiques destinés à apaiser la sciatique, il faut s’en tenir aux symptômes pour connaître quel traitement est le mieux adapté à la situation. En d’autres termes, les préparations recommandées varient en fonction des symptômes, plus précisément suivant la localisation des douleurs.

Guérir la sciatique suivant les symptômes

Etant donné que la douleur longe le trajet du nerf sciatique, c’est-à-dire, en partant du dos jusqu’aux pieds, le patient peut avoir mal à droite ou à gauche.

  • En cas de sciatique à droite, Magnesia phosphorica, Lycopodium, Phytolacca et Gnaphalium sont les remèdes homéopathiques les plus appropriés.
  • En cas de sciatique à gauche, Colocynthis, Phosphorus, Lachesis mutus agiront immédiatement. Le Medorrhinum peut également agir sur cette partie, mais il nécessite la prescription médicale d’un médecin.
  • Si la douleur est allégée dans une position assise, le remède approprié est le Gnaphalium 5CH. En revanche, si elle persiste une fois assis, il faudra recourir au Bryonia alba, Kalba bichromicum et au Lycopodium clavatum.

  • Pour les cas de sciatique qui ne s’améliorent pas en cas de mouvement, un traitement par la prise de Rhus toxicodendron 5CH est à conseiller. Dans la mesure où les douleurs s’atténuent grâce à la prostration, le patient devra prendre du Magnesia Phosphorica 5CH.
  • Si la sciatique est à l’origine d’un traumatisme, l’Arnica montana 9CH est indiquée. Pour une douleur qui ressemble à des décharges électriques, vous avez le choix entre le Kalmmia latifolia et la Magnesia phosphorica.
  • Pour les douleurs lancinantes et subites, le traitement homépathique adapté est la Belladonna ou le Sulfur. Si ces maux sont doublés d’un engourdissement général, ces remèdes feront effet : Chamomilla vulgaris, Phytolacca decandra ou Colocynthis.

  • Il se trouve que la sciatique devient plus grave quand le patient attrape froid ainsi qu’au contact de l’humidité. Néanmoins, la douleur peut être solutionnée par la prise de Rhus toxicodendron et de Ruta Graveolens.
  • Enfin, pour une névralgie sciatique qui devient aiguë au contact de la chaleur, elle peut être traitée à l’aide d’Arsenicum album.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *