Quelques conseils pour contrer la sciatique

Quelques conseils pour contrer la sciatique

La sciatique est parfois insupportable quand la douleur persiste. A ce stade, il devient impossible de contrer la douleur engendrée par l’irritation du nerf sciatique. Ces problèmes surviennent souvent à l’âge de 30 et 50 ans, mais ils ne concernent pas seulement les personnes âgées. Il est avéré que la sciatique est un motif de consultation très fréquent en physiothérapie. Les personnes souffrants de sciatique se posent maintes questions autour de cette affection douloureuse pour la contrer, voici quelques réponses qui pourront leur être utiles.

Qu’est-ce qui peut causer la sciatique ?

sciatique

La sciatique est avant tout, une compression du nerf sciatique, soit, le plus long et le plus large du corps humain. Il traverse le bas du dos, la fesse ainsi qu’une partie de la cuisse. Étant donné qu’il se divise en plusieurs ramifications, il peut atteindre le pied et même les orteils. En fait, les problèmes entraînés par une sciatique sont divers. En outre, elle peut survenir d’une douleur lombaire comme le fait de subir régulièrement des vibrations d’une machine industrielle ou d’un camion lourd. La consommation de tabac est également l’un des facteurs de risque de la sciatique. Cependant, le diagnostic repose sur les symptômes et non de l’origine du problème. Nonobstant, il est essentiel d’identifier la cause afin de la traiter au mieux.

Ce qu’il faut éviter en présence d’une sciatique

1351417-les-bons-gestes-pour-contrer-la-sciatique

Dès que les premiers signes se manifestent, il faut la traiter au lieu d’attendre que la douleur aiguë persiste. Les longs trajets à bord d’une automobile ou d’autres types de véhicule sont à bannir. Éviter de s’immobiliser en bougeant les articulations qui ne sont pas douloureuses. Il faut surtout éviter de tousser en penchant, car la toux est en mesure d’augmenter les symptômes.

Ce qu’il faut faire en présence d’une sciatique

Contre-la-sciatique-des-gelules-aux-plantes_exact556x377

Pour soulager la douleur, un enveloppement chaud et humide appliqué sur la région douloureuse aura pour effet de détendre la musculature, même si certains patients privilégient l’enveloppement froid. Il faut maintenir la souplesse de vos cuisses, ou mieux encore, l’augmenter, notamment pour les muscles situés à l’avant et l’arrière. Il est toujours essentiel de bouger avec une sciatique, mais pas au point d’augmenter la douleur. Si la sciatique ne s’améliore pas au bout d’une semaine, consultez un médecin.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *