Les facteurs favorisants la sciatique

Les facteurs favorisants la sciatique

La sciatique est tout à fait évitable si le patient préconise au préalable les facteurs favorisants son développement. En outre, les traitements de correction n’ont rien de complexe, à savoir, la pratique d’une activité physique, le recours à la perte de poids, même minime, ainsi que l’adoption d’une bonne posture.

Problème de poids et mauvaise posture

Il est avéré que les personnes en surpoids sont plus vulnérables à la sciatique étant donné qu’elles portent souvent des charges corporelles plus lourdes qui alourdissent davantage le corps sans parler des problèmes sur les articulations et la santé. Quant aux sédentaires, le développement d’une sciatique est lié à une position statique ou de mauvaises positions. En effet, un dos qui se cambre au lieu d’être droit est souvent source de problème au dos. Or, la plupart des sédentaires ne s’assoient pas droit. En effet, on a tendance à s’affaler sur notre chaise, que ce soit au bureau devant notre écran d’ordinateur ou à la maison vautré dans notre canapé devant notre série préférée.

Obesite-a-chaque-profil-son-traitement_large_apimobile

Bref, des petits changements au quotidien suffisent pour minimiser les risques de sciatique. En outre, les causes de la sciatique sont très diversifiées, mais dans la plupart du temps, l’origine précise n’est souvent pas communiquée.

Les causes secondaires de la sciatique

Contre-la-sciatique-un-massage-aux-huiles-essentielles_exact556x377

Comme la sciatique se définit par une compression du nerf en question, une maladie des os peut comprimer le nerf sciatique. Un accident de la route peut également engendrer une sciatique, notamment avec une fracture de la hanche, car la blessure est susceptible d’atteindre le nerf sciatique. Un diabétique aussi est exposé à un cas de sciatique. Il en est de même pour un tumeur ou un caillot situé à proximité du nerf. Quant à la grossesse, le poids du ventre et les modifications hormonales peuvent entraîner une douleur intense au niveau du nerf sciatique.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *