Que faut-il savoir sur la rééducation périnéale, indiquée après une opération de la prostate ?

Que faut-il savoir sur la rééducation périnéale, indiquée après une opération de la prostate ?

Après une opération chirurgicale, il faut toujours du temps pour récupérer ses capacités. Et la rééducation après une opération de la prostate est l’une des plus compliquées. Dans cet article, nous allons voir les étapes d’une rééducation périnéale.

Rééducation périnéale

Contexte d’une opération de la prostate

La prostate est une glande située au-devant du rectum juste sous la vessie. C’est l’un des garants de la bonne santé sexuelle de l’homme. En effet, le liquide prostatique qu’il contient fait partie avec les spermatozoïdes de la composition du sperme.

Il existe trois problèmes principaux de la prostate qui peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. Il y a d’abord l’hypertrophie de la prostate qui est un grossissement de la prostate. Ensuite, il y a l’inflammation de la prostate que l’on appelle aussi prostatite. Le cas le plus grave est le cancer de la prostate qui nécessite souvent une ablation de la prostate.

Les symptômes les plus fréquents en cas de problèmes sont des douleurs au niveau de la prostate, des envies très fréquentes d’uriner combinées à des difficultés d’évacuation. La présence de ces signes mérite une attention particulière et oblige à consulter un médecin rapidement.

Rééducation périnéale

Les étapes de la rééducation périnéale

Suite à l’opération de la prostate, plusieurs effets secondaires peuvent survenir. Il peut y avoir des hématomes qui peuvent causer des infections.

Les effets les plus fréquents sont les troubles sexuels et l’incontinence urinaire. Les douleurs rectales et une incontinence de selles et de gaz peuvent aussi survenir.

C’est pour se débarrasser de ces effets indésirables qu’il est nécessaire de procéder à la rééducation périnéale. Comme il est précisé dans ce guide de référence sur la rééducation périnéale chez l’homme, elle permet également de retrouver la force et l’endurance des muscles pelviens.

Avant d’entamer une quelconque thérapie, un spécialiste se doit de faire un bilan sur le patient. Il commence par analyser les différentes opérations déjà subies par le patient. Ensuite, il doit vérifier le mode de vie du patient pour connaitre les caractéristiques spécifiques de la personne.

L’alimentation et les activités physiques sont des facteurs à prendre en compte quand il y a des douleurs dans la zone du périnée. Il doit aussi savoir à quel moment l’incontinence survient. L’examen physique du patient est aussi à prévoir pour vérifier l’état visuel de la région pelvienne.

Rééducation périnéale

La physiothérapie pour une rééducation périnéale comprend plusieurs types de travaux. Le spécialiste peut apprendre à son patient des techniques de stimulation manuelle. Le but de ce travail est de contracter correctement son périnée et son urètre. C’est un processus assez long qui peur prendre plusieurs séances.

En effet lorsqu’on a envie d’uriner, les muscles se contractent automatiquement. La rééducation apprend à contrôler ce qu’il faut contracter et ce qu’il ne faut pas.

Le biofeedback est une méthode complémentaire au travail manuel. Il consiste à insérer une sonde anale reliée à un ordinateur. Ce dernier va alors afficher la puissance des contractions. On apprend alors au fur et à mesure à contrôler l’intensité des contractions.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.