La sciatique pendant la grossesse

La sciatique pendant la grossesse

La période de la grossesse n’est pas toujours aussi agréable pour la future maman. Avec le ventre qui augmente de volume, les différents maux sont inévitables. Il est recommandé de vérifier si le nerf sciatique continue à fonctionner normalement bien que les risques de sciatiques sont minimisés chez les femmes enceintes.

Le nerf sciatique permet au corps de ressentir les sensations dans les jambes et d’en bouger les muscles. Quand le dos subit une inflammation ou une pression, il peut devenir douloureux et provoquer une sciatique. Néanmoins, les douleurs causées par la grossesse proviennent souvent de la zone du bassin et la pression du bébé sur le nerf n’est pas en mesure de provoquer une sciatique. Toutefois, un cas de sciatique pendant la grossesse n’est pas exclu.

Comment se présente la sciatique chez une femme enceinte ?

ispain

Étant donné que le corps change, les gestes que la future mère peut exécuter deviennent limités. Le fait de se positionner en avant risque d’accentuer les tensions musculaires au niveau du dos, amenant ainsi à titiller le nerf sciatique. Ces troubles surviennent en général au cours du 4ème et 5ème mois de grossesse où la douleur se focalise au niveau de la fesse, mais elle peut éventuellement descendre dans la cuisse et la jambe. Pour soulager ce mal-être, il est conseillé de se mouvoir et d’adopter la position allongée. En effet, il est important de surveiller la posture, même après l’accouchement.

Les symptômes de la sciatique sont assez similaires à ceux des jambes lourdes, entre autres, sensation de picotement et de brûlures dans une jambe, engourdissement ou des fourmis dans les jambes et pieds. La plupart du temps, il ne s’agit pas vraiment d’une sciatique, mais plutôt de douleurs sciatalgiques où le nerf est tout simplement irrité par un muscle ou un ligament.

Soigner la sciatique avec la thérapie

nerf_sciatique

La thérapie est un moyen efficace de remédier à la sciatique pendant la grossesse, notamment l’ostéopathie et la chiropractie. Au bout de quelques séances, la future maman va aller mieux d’autant plus que ces manipulations n’ont aucun effet sur le bébé. Pour cette intervention, il est préférable de consulter un praticien agréé. Sinon, les médicaments anti-inflammatoires peuvent également soulager dans la mesure où les douleurs persistent. Demander toujours lavis de votre médecin ou de votre pharmacien avant d’avaler n’importe quel médicament!

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *