Hernie discale : la plus fréquente des lombalgies dans les carnets de santé

Hernie discale : la plus fréquente des lombalgies dans les carnets de santé

La hernie discale est une pathologie dont on entend très souvent parler chez les adultes. On la pense presque inexistante chez les enfants et les adolescents. Détrompons-nous puisqu’elle caracole en tête de liste dans les figures de lombalgie dans les carnets de santé.

enfant_sexe_masculin

Y a-t-il une prédisposition à la hernie discale ?

Il n’est pas rare d’entendre un enfant en pleine croissance se plaindre de mal de dos. Si la plainte est récurrente , consulter un spécialiste est indispensable.

En effet, il faut toujours tenir compte que les cas d’hernie discale sont très souvent liés à l’hérédité. Même si c’est rare, il n’est pas à exclure que des adolescents entre 10 et 15 souffrent de cette lombalgie.

Ayez donc en tête votre arbre généalogique et comptez les aïeux qui on en souffert. Demandez-vous également  si vous ou votre conjoint êtes concernés. Si c’est le cas, pensez sérieusement à surveiller votre descendance.

Vous devez être d’autant plus alerté si vous avez un enfant de sexe masculin. Le nombre des garçons concernés par ce mal étant plus élevé par rapport aux filles. Ceci s’explique en fait par le décalage tardif que prend la maturité osseuse des garçons comparé à celle des filles.

mauvaise_posture_classe

Les causes répertoriées

Une hernie discale peut trouver sa source dans des causes très différentes :

Cela peut être dû à une mauvaise posture quand l’enfant ou l’adolescent est assis en classe ou à table. La fatigue elle aussi, peut être montrée du doigt. Un enfant beaucoup trop amorphe est également exposé au risque de lombalgie. D’autant plus que cela entraîne presque toujours un surpoids.

Ceci, hélas, constitue un des facteurs d’hernie discale.  A contrario aussi pourtant, des efforts physiques trop intenses peuvent être à l’origine de ce mal de dos intense. Le sport c’est bien, à trop forte dose, il peut nuire.

Par ailleurs, supporter des charges trop lourdes sur le dos favorise les contractions des vertèbres. Surveillez donc en premier lieu le cartable de vos enfants.

Ne négligez pas non plus les facteurs psychosociaux et comportementaux tels que les troubles du sommeil, l’anxiété ou la dépression. Ils ont en effet des répercussions sur la santé dorsale de l’enfant.

renforcement_dos

Les bonnes attitudes à adopter

Quand on parle de hernie discale chez l’enfant, la différence palpable comparée à celle de l’adulte est la récidive. En effet, selon les statistiques, un enfant diagnostiqué souffrant de cette lombalgie aurait plus de chance qu’un adulte d’en pâtir à nouveau.

Un renforcement du dos à l’aide de sport adapté est donc préconisé pour éviter une rechute.

Outre cela, il serait utile de noter cette pathologie dans un « dossier médical partagé » ou DMP après la majorité.

En effet, connaitre les antécédents d’un patient facilite toujours la tâche d’un médecin et permet un suivi approprié. Cela donnera en effet plus de repères pour administrer un traitement adapté.

Pour l’obtenir, tout comme l’acte de naissance, il ne suffit désormais que d’un clic. Ces deux documents étant disponibles en ligne. Plus besoin de longues formalités donc ni devoir se déplacer, les choses sont simplifiées.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.